Vous inscrire sur ce site

Vous souhaitez que votre structure apparaisse dans l'annuraire des structures de l'ESS ?

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Nous contacter
Livre d'or

Agenda

Accueil > Actualité > Agenda > Renforcer l’autonomie associative

Renforcer l’autonomie associative

Comment renforcer l’autonomie associative tout en appelant à un renouveau de l’action publique ?

Les associations constituent l’un des piliers de notre société. Sur les territoires, elles contribuent à la démocratie et à la participation citoyenne. Beaucoup de projets n’ont pu voir le jour qu’avec le soutien des collectivités et de l’Etat. Cependant, ces appuis sont aujourd’hui remis en cause par le tarissement des financements publics. Pourtant, plus la crise globale s’aggrave, plus ces associations citoyennes sont indispensables pour résister, inventer des alternatives et contribuer à l’émergence d’une société plus humaine.

L’autonomie associative doit se développer. Les associations citoyennes doivent agir par elles-mêmes, construire des synergies, mutualiser, se regrouper pour échanger leurs idées, leurs pratiques, de manière à construire une réelle alternative.
Cependant, tout n’est pas possible sans moyens publics. C’est pourquoi les associations citoyennes doivent à la fois compter sur leurs propres forces pour agir autrement quand les moyens publics font défaut, et se battre pour un renouveau de l’action publique.

Face à cette situation, pourquoi et comment développer l’autonomie associative ?

Pour débattre de cette question, RECIT et le Collectif des Associations Citoyennes vous invitent au lancement du « Parcours de l’autonomie associative » le 24 janvier 2013 de 18h à 21h à la MRES au 23 rue Gosselet- 59000 Lille.

Au programme de la soirée :
- Un premier temps d’échange autour de la problématique.
- Une présentation et un débat autour de la démarche, des objectifs et de l’organisation du parcours de l’autonomie associative. Il sera alors proposé :

  • Une réflexion basée sur une étude de terrain d’associations qui développent des formes d’autonomie associative. Des petits groupes de deux ou trois personnes pourront alors être constitués en fonction des possibilités de chacun.
  • Tous les deux mois des séminaires pour analyser ensemble les formes sous lesquelles se développe cette autonomie associative, comment faire reconnaître la contribution des associations à l’intérêt général ? Et comment organiser le nécessaire renouveau de l’action publique et instaurer de nouvelles régulations ?

Vous souhaitez participer à cette soirée ? Merci de vous inscrire auprès de samuel@recit.net